Laurence Gossart

27066947_10156209874574309_6830140763788365006_n

L’Ecume de mes jours… Mai 2017

Galerie des jours de lune
Laurence Gossard
Entre larmes d’Eros et paysage mental, les Écumes s’offrent comme des propositions quotidiennes. Série prise dans un cours qui s’élabore chaque jour, elle fait état d’émotions, de perceptions,de réceptions. Elle est le fruit d’une attention flottante qui vient juste prélever la délicate suée quotidienne d’un rapport au monde. Elles sont un mode à part, une bulle, un nuage, une parole. Tout s’y noue et s’y tisse. Elles résument et synthétisent des sensations. Ma main n’y est qu’un outil, elle vectorise l’émotion. Chacune des Ecumes est élaborée de ligne en ligne, de trait en trait dans un mécanisme d’inscription cellulaire. Une cellule isolée, extraite du monde. Isolée mais qui agit comme une forme de sismographe qui enregistre quotidiennement l’état émotionnel. Une émotion mise à plat, une posture réceptive circulaire, un terrain d’expérimentation, une concentration à l’instar de l’évolution d’une culture mise en germe au sein de boite de Pétri. Leur caractère organique s’impose malgré leur dimension modeste. En groupe ou en ponctuation elles conservent leur finalité comme processus.

Publicités